Navigation Menu+

Jeff Mills : un artiste d’expérience qui continue de mixer

Jeff Mills : un artiste d’expérience qui continue de mixer

En parlant de DJ, de techno et de Detroit, Jeff Mills vient tout de suite à la tête car il était le meilleur au monde et représente formidablement sa ville natale où il a débuté sa carrière de DJ en 1987 pour le compte de la radio WDRQ.

dj.jpg

Deux années plus tard, Jeff Mills a tissé une relation professionnelle avec « Mad Mike » Banks afin de mettre au point le label « Underground Resistance » qui a été officialisé en 1990.  Jeff Mills était à l’âge de 27 ans en ce moment.

Jeff Mills, un artiste au meilleur de sa forme dans les années 90

Juste deux années après le lancement du label « Underground Resistance » en 1990, Jeff Mills a créé son propre label « Axis » afin de se doter d’une indépendance artistique  et agir comme bon lui semblait, entre autres la libre participation à des projets d’arts contemporains.  Egalement, il s’est consacré à la techno dont il en dispose le talent et s’est détaché d’Underground Resistance et habitait New York.

jeff-mills.jpg

A partir de ce moment, sa carrière se trouvait dans une envergure internationale  en collaborant avec des labels européens et en exploitant ses savoirs en matière de musique techno mélangée au funk et à la soul. Il a produit plusieurs morceaux dont Sonic Destroyer, The Bells, etc. composés sur son label nommé « Purpose Maker ». La liste de ses exploits n’est pas close.

Plus tout jeune, mais toujours performant

Au début des années 2000,  Jeff Mills a créé le « DVD Exhibitionist » portant sur plusieurs sets de DJ. Cette production vidéo s’est élargie et appuyée  par un outil performant dont le DVJ-X1 de Pionner composé de platine CD et DVD réservée aux DJs. En 2008, Jeff Mills n’a pas manqué l’exposition au Centre Pompidou, intitulée « Le Futurisme à Paris » qui a été organisée sur la base d’une installation audiovisuelle appelée « Critical Arrangements ». Déjà, en 2015, Il a célébré les 25 ans de son label Axis Records à Paris dont sa prestation d’une durée de sept heures à la Weather Winter Festival a séduit tout le monde, même ceux qui sont nouveaux dans le domaine de la techno et du DJing. Jeff Mils a vraiment démontré sa performance.