Navigation Menu+

The Black Madonna : une femme DJ à succès

The Black Madonna : une femme DJ à succès

A 20 ans d’âge, MareaStamperAka vient habiter à Chicago avec son nom de guerre The Black Madonna. Simultanément, elle travaille pour le label DustTraxx et débute sa musique dont son premier succès date l’année 2012  à la sortie de son EP Exodus modèle vinyle.

Et par la suite, le répertoire de The Black Madonna  s’est enrichi de mieux en mieux  par des labels à savoir Classic, freerange, Argot, etc. A noter que The Black Madonna est la première femme résidente de Smart Bar à Chicago, alors qu’elle est originaire du Kentucky.

Un boiler room de The Black Madonna c’est comment ?

A titre de rappel, le boiler Room est un projet d’origine londonien qui a vu le jour en 2010 afin d’organiser des DJ sets que les internautes peuvent apprécier et commenter. Spécialisé au début dans la musique underground londonienne, la programmation varie dans le temps et dans l’espace et possède actuellement des agences  à New York, et s’organise dans les plus grandes capitales modiales. Lors d’une soirée Boiler Room, les DJ, tels que The Black Madonna, sont autorisés à jouer leur propre musique.

the-black-madonna.jpg

Durant le boiler Room, la Black Madonna danse, elle lève les bras avec une énergie de dingue, elle chante et produit de la musique du disco à la techno en passant par la house. Les auditeurs sont invités à danser toute la nuit.

Un style bien à elle qu’elle affirme fièrement

Tout est en position « full-force » avec le style propre à la Black Madonna se discernant dans l’univers du clubbing et de la musique électronique et frisant le sans-faute. Réellement, elle fait éclater certainement tout ce qu’elle touche en devenant un monstre électro-funk. The black Madona est un phénomène depuis ses premiers maxis sur Stripped and Chewed jusqu’à ses remixes Robyn. A noter qu’elle en est fière et contente de ses exploits.